Fichiers Windows

Noms et formats des fichiers sous Windows

Pour être reconnus par votre PC, les fichiers sous Windows doivent être nommés de la façon suivante : nomdefichier.ext

Ce qui est à gauche du point, est un nom de votre choix que vous tapez quand vous cliquez sur "enregistrer sous", pour le sauvegarder sur votre ordinateur. Si vous oubliez de saisir un nom personnalisé, vous risquez d'avoir des fichiers qui s'appellent "sansnom1.doc", dans Word par exemple. Pas grave, mais pas très parlant non plus.

Le point et les trois (parfois quatre) lettres qui suivent, constituent ce qu'on appelle l'extension du fichier, et sont indispensables pour que Windows reconnaisse son format et sache avec quelle application le dit fichier peut être ouvert. C'est le logiciel qui a servi à créer le fichier qui détermine cette extension et pas vous.

Si le fichier a une extension correcte, vous verrez dans l'explorateur de Windows, son nom, précédé de l'icone du logiciel qui l'a créé, et la description de son format dans la colonne "Type". Exemple :

Extensions de fichiers

- la 1ère ligne correspond à un fichier PDF qui s'ouvre avec Adobe Reader :
Fichier PDF
- la 2ème à un fichier XLS qui s'ouvre avec Excel de Microsoft :
Excel
- la 3ème à un fichier DOCX qui s'ouvre avec Word de Microsoft !
Word
Par conséquent, dans le nom d'un fichier, il ne faut jamais retirer le point ni changer ou supprimer les lettres de l'extension qui le suivent, sinon Windows affichera un petit rectangle blanc avant le nom du fichier, et le mot "Fichier" dans la colonne "Type", montrant qu'il ne connaît pas ce type de fichier et qu'il ne sait pas avec quoi l'ouvrir :

Extensions fichiers

Cela peut se produire également, si le programme nécessaire à l'ouverture d'un certain type de fichier n'est pas installé sur votre PC. Par exemple si vous recevez un fichier.pdf en pièce jointe à un mail et que vous n'avez pas installé Acrobat Reader.

En règle générale, on ne déplace pas, supprime pas, renomme pas, un fichier qu'on n'a pas créé soi-même, sans risque de créer un dysfonctionnement sur votre ordinateur.

Il existe d'innombrables extension de fichiers, notre objectif est de vous indiquer les plus connus, ceux qui peuvent comporter des virus, et ceux qu'il ne faut surtout pas supprimer. Vous trouverez ci-dessous 2 fichiers PDF imprimables des principales extensions connues, l'un classé par ordre alphabétique d'extension, l'autre par type de fichier (audio, photo, vidéo, bureautique, système, compressés et internet) :

Fichiers classés par extensions Fichiers classés par catégorie

Il faut savoir qu'un fichier d'un certain format peut être converti en un autre format, soit pour pour en réduire la taille, soit pour le rendre compatible avec différents appareils. Par exemple un CD dont les pistes sont au format CDA peut être converti en m4a pour pouvoir être lu sur un iPod ou en mp3 pour être lu sur le plus grand nombre de lecteurs de musique. Il existe sur Internet des logiciels gratuits pour lire pratiquement tous les fichiers, comme pour les convertir.

Cependant, le format des fichiers est un enjeu commercial énorme. On distingue 2 stratégies chez les éditeurs de logiciels :

  • les formats "propriétaires et fermés" : certaines sociétés nous emprisonnent délibérément dans leurs systèmes en utilisant des formats de fichiers qui ne peuvent être lus et modifiés que par leurs propres applications, comme Microsoft ou Apple par exemple. Les fichiers DOC (Word) et XLS (Excel) nous rendent dépendants de la suite bureautique Office de Microsoft. De plus, Microsoft modifie ses formats quand bon lui semble au fil des versions du pack Office (DOC devenu DOCX et XLS devenu XLSX), nous obligeant à acheter la dernière version de leur produit. Si on peut enregistrer un document dans un ancien format ou dans le nouveau, il y a peu de chance que l'on puisse ouvrir un document enregistré dans le nouveau format sur un PC qui contient une ancienne version du pack Office. Les formats propriétaires ne garantissent donc ni la pérennité ni l'interopérabilité (compatibilité) de vos données.

  • les formats dits "libres et ouverts", ce type de format n'est la propriété de personne, et ses spécifications sont ouvertes et modifiables par tous les éditeurs de logiciels. Si nous enregistrons nos documents dans ce format, ils ne pourront jamais disparaître car les spécifications sont ouvertes et libres. Ils pourront être lus et modififés par plein de logiciels différents, et même si leur format évolue ou disparaît dans 20 ans, nous pourrons toujours retrouver nos vieux documents. Quelques exemples : les fichiers traitement de texte .ODT, les fichiers images .PNG, les fichiers multimédia .OGG. Les formats libres garantissent la pérennité et l'interopérabilité des données.

Remarque concernant les fichiers compressés : pour des raisons d'encombrement, il est courant de vouloir réduire la taille de ses données en ayant recours à la compression (gain de temps pour les envois par mail, ou d'espace sur le disque). Le format du fichier compressé est d'une extension différente de celui créé par le logiciel d'origine. Par exemple, on peut convertir un .DOC en .PDF, on aura alors 2 fichiers de formats différents au contenu identique. En effet, le format PDF permet de réduire considérablement la taille des fichiers Word ou Excel, tout en conservant leur mise en page, et ils s'imprimeront à l'identique sur n'importe quelle imprimante. Autre avantage, tout le monde peut lire un fichier PDF avec le logiciel gratuit Adobe Reader, alors que tout le monde n'a pas forcément le coûteux pack Office de Microsoft pour lire un .DOC avec Word ou un .XLS avec Excel.