Malware

Spyware, Adware, Freeware, Malware, Shareware décodés pour vous

Tout d'abord il faut savoir que "ware" est un suffixe anglais qui désigne une catégorie de logiciels, sans connotation péjorative, tout comme Software qui veut dire Logiciel. Après, il y a effectivement les "bons" ware et les "mauvais" ware, ce que nous allons décrire ci-dessous.

Les "mauvais" ware :

Adware
En anglais, "advertising" = publicité. Certains logiciels sont sponsorisés par des bandeaux publicitaires. Les auteurs vous autorisent à utiliser ces logiciels gratuitement en échange de l'affichage de publicités par le biais des adwares. Ces logiciels souvent inoffensifs vont principalement soit vous bombarder de bandeaux de publicité spécifiques soit vous inonder de pop-up. C'est parfois pénible, mais dans certains cas c'est supportable.

Spyware
En anglais, "spy" = espion. Le spyware a donné en français espiogiciel, ou mouchard. Tout logiciel installé par un utilisateur sur son matériel et qui utilise sa connexion Internet à son insu (sans sa permission explicite et éclairée) pour collecter des informations, est désigné comme spyware. Il peut recueillir des informations sur l'utilisateur de l'appareil sur lequel il est installé, les envoyer à la société à l'origine de la diffusion du spyware pour permettre de dresser le profil des internautes, pour savoir ce que vous faites, quels sites vous visitez, quels fichiers vous téléchargez, quels sont les logiciels installés sur votre ordinateur, quel DVD vous êtes en train de regarder, etc. Ces collectes d'informations peuvent permettre la création et la revente de bases de données à l'origine de fléaux publicitaires comme l'envoi massif de spams. De nos jours on trouve des spywares partout : dans des sharewares, dans des freewares, et même dans de grands logiciels commerciaux (Microsoft, RealNetworks, etc.). Par exemple, le jeu Call of Duty, une fois installé, permet à la société qui édite le jeu de piquer n'importe quel fichier sur votre disque dur et de les diffuser publiquement.

Malware
En anglais, "malicious" = mauvais. Les malwares sont des programmes spécifiquement conçus pour endommager ou entraver le fonctionnement normal d'un ordinateur. Contrairement aux spywares et adwares, les malwares ont clairement pour objectif de nuire à l'intégrité d'un système. C'est pour cela que les antivirus détectent et éliminent une grande partie des malwares sans toutefois pouvoir jamais atteindre 100% d'efficacité : il reste donc indispensable de n'exécuter un programme ou un fichier que si sa sûreté est établie avec certitude, le doute profitant toujours aux malwares. Les malwares sont les principaux responsables des comportements anormaux d'Internet Explorer et autres navigateurs (Firefox, Chrome, etc.). Certains malwares utilisent des techniques très évoluées et se révèlent très difficiles à éradiquer.

Le bon comportement face aux "mauvais Ware" :

Se protéger est possible. Il faut d'une part éviter les comportements à risques et d'autre part savoir assurer la protection globale de son appareil.
  1. Équipez votre ordinateur d'un firewall et d'un anti-virus, de préférence payants. Choisissez une solution complète du style "Internet Security" qui incluera les deux, plutôt qu'un anti-virus seul. Ils se mettront à jour automatiquement, surveilleront pour vous l'utilisation de votre connexion internet, détecteront et bloqueront toute application suspecte.
  2. Travaillez sur votre ordinateur en tant qu'utilisateur et surtout pas en tant qu'administrateur. Un virus qui s'installe hérite des droits de votre session. Si vous êtes simple utilisateur, il ne pourra pas modifier le système.
  3. Sécurisez votre ordinateur en acceptant les mises à jour automatiques de Windows. Vous bénéficierez ainsi des dernières corrections de sécurité et supprimerez certaines failles utilisées aussi bien par les virus que par les spywares.
  4. Soyez attentifs aux informations personnelles qu'on vous demande de saisir sur Internet (mail, nom, coordonnées, etc.) Attention ! Bien souvent, les licences d'utilisation sont conformes au droit américain, bien moins protecteur en matière de vie privée qu'en Europe. Préférez l'utilisation d'une deuxième adresse mail gratuite plutôt que celle destinée à votre correspondance de tous les jours, vous pourrez ainsi la fermer en cas de spamming.
  5. Procédez pas à pas lors de l'installation d'un logiciel téléchargé, même d'un site de confiance : de plus en plus d'applications tierces sont ainsi proposés par défaut lors de l'installation, ou des barres d'outils et autres compléments totalement superflus. Il faut choisir "installation personnalisée" et non "automatique", afin de pouvoir décocher les cases de ces logiciels supplémentaires et les empêcher de s'installer.
  6. Quand vous le pouvez, tentez de lire la licence d'utilisation que tout le monde accepte sans réfléchir, spécialement lorsque vous installez un logiciel gratuit ou en test. Il y est souvent spécifié la présence d'un spyware commercial, certes en termes édulcorés ou trompeurs. En cas de doute, ou si vous ne comprenez pas la langue dans laquelle est rédigée la licence d'utilisation d'un logiciel, abstenez-vous de l'installer.
Les "bons" ware :

Hardware
Matériel informatique physique

Software
Application ou logiciel qu'on peut installer et supprimer de son appareil

Firmware
Un firmware est généralement un petit programme situé dans l'appareil lui-même (ordinateur, photocopieur, disque dur, appareil photo numérique, etc.) pour qu'il puisse fonctionner. Il est intimement lié au matériel et gère la mémoire, l'affichage, les logiciels, etc. L'utilisateur final n'a pas, d'ordinaire, accès directement au firmware mais peut parfois le modifier par l'installation de mises à jour pour profiter d'améliorations ou de corrections de bug.

Freeware
En anglais, "free" = gratuit. Un freeware est un logiciel que son auteur distribue gratuitement. Il ne demande rien en échange de l'utilisation de son logiciel. Attention :
  • ça ne veut pas dire que vous pouvez faire ce que vous voulez. Vous restez soumis à la licence d'utilisation du logiciel. Par exemple certains auteurs de freeware interdisent l'utilisation de leurs logiciels en entreprise.
  • ça ne veut pas dire non plus que l'auteur a abandonné les droits sur son logiciel. Il en reste propriétaire. Vous n'avez pas le droit de modifier le logiciel ou de le revendre.
Shareware
En anglais, "share" = partager. Un shareware est un programme à l'essai : l'auteur vous laisse l'utiliser un moment, et il vous demande de l'acheter si vous en êtes satisfait(e). Il vous encourage à le partager ("share") avec vos amis. Pour vous inciter à acheter la version complète, la majorité des sharewares sont limités :
  • en utilisation : nombre de jours limités, nombre de lancement du programme limités...
  • en fonctionnalités : impossible de sauvegarder, d'imprimer...
Une fois payé, vous recevrez soit un code à entrer dans le logiciel pour le déverrouiller, soit l'adresse où aller télécharger la version complète.